Roadtrip sur la route circulaire d’Islande - Les choses à savoir

Novembre 2019

Il existe énormément de ressources sur internet à propos des choses à voir en Islande. En revanche, il est plus compliqué de trouver des informations sur les détails pratiques pour bien organiser son roadtrip. Juste avant de partir, nous nous posions pas mal de questions sur comment allait se passer notre petite aventure. Voici une liste des choses que j’aurais aimé savoir avant de partir.

Combien de temps faut-il pour faire le tour complet de l’Islande ?

Cela dépend fortement de la saison. En été les jours sont très longs. Au début du mois de juillet le soleil ne se couche jamais vraiment. Il fait toujours clair, même à 3h du matin ! Durant cette saison, le tour de l’Islande peut se faire en une semaine bien remplie en ne ratant aucune étape importante. Si vous voulez être plus confortable, prévoyez tout de même une dizaine de journée pour faire les quelques péninsules que compte l’ile. Moins touristiques, elles permettent de profiter des paysages un peu plus sereinement.

Est-ce que c’est si cher que ça ?

Vous l’avez sans doute déjà lu ou entendu, l’Islande est chère (même pour les Islandais). Tout est importé, et donc plus cher qu’ailleurs. C’est quelque chose que l’on vous confirme sans hésiter !

Pour vous donner une idée, il faut compter entre 1200 et 1500 ISK (8 - 10€) pour une bière (je suis belge, c’est un étalon comme un autre ;-) ), entre 3300 ISK (23,50 €) pour un burger classique. Un simple sandwich jambon fromage dans un super marché peut vous couter 10€. C’est assez compliqué de ressortir d’un resto pour moins de 35€ par personne, même en faisant très attention.

Les accès aux parcs naturels et « attractions » comme les cascades sont néanmoins gratuits. Pour presque tout le reste, il faudra payer au moins quelques centaines de couronnes.

Concrètement, quel budget prévoir en tout ?

Nous sommes restés au total 12 jours en Islande et nos dépenses pour deux se décomposent comme suite :

  • Billet d’avion : environ 600€
  • Campervan: environ 1100€ (100€ la journée, loué pour 11 jours)
  • Nuits dans les campings : 330€ (entre 25 et 30€ la nuit, la (mauvaise) surprise)
  • Carburant : environ 250€ avec une consommation de 5l/100
  • Activités (virée en mer, exploration de cave): environ 300€
  • Alimentation (supermarché "low-cost"): environ 150€

Total : 2730€ pour deux, c’est à dire 1365€ par personne pour 11 nuits.

Il faut préciser que nous sommes parti en haute saison (début juillet) et que par conséquence les prix sont plus élevés. Pour les billets d’avion, nous les avons réservé vers le mois de décembre, mais de ce que j’ai pu voir, les prix ne varient pas énormément.

Si vous comptez dormir en guesthouse ou AirBnB, comptez entre 100 et 200€ la nuit en fonction de l’endroit (le sud de l’ile étant très prisé).

Quel temps fait-il en été ?

C’est LE sujet quand on part en Islande. La peur principale c’est évidemment de subir une météo déplaisante pendant tout son séjour.

Je ne suis allé qu’une seule fois en Islande, donc je ne parlerai que de mon expérience. Elle est cependant similaire avec d’autres personnes avec qui j’ai discuté et qui sont parties dans la même période. La météo est variable, mais pas tant que ça :-) Laissez-moi vous expliquer.

La première semaine nous avons eu du bon temps. Nous étions parfois en t-shirt, parfois en polar durant la même journée mais globalement le soleil était de la partie. Le soir, ça se refroidi et nous étions content d’avoir le chauffage central dans le campervan. Il faut souvent changer de vêtement, jouer avec les couches comme vous l’avez sûrement déjà lu.

Les trois derniers jours ont été plus compliqué. Heureusement nous avions déjà vu tout ce dont nous voulions absolument voir par beau temps. Ces jours-là étaient une alternance de pluie, bruine et brouillard toute la journée. Le temps varie donc en journée mais globalement on reste dans la même ambiance pendant plusieurs jours. Nous n’avons pas eu de changement spectaculaire en une journée, même si cela doit sûrement se produire. On est pas loin du temps belge finalement ;-)

J’ai parlé à d’autres personnes qui ont eu moins de chance avec 7 à 8 jours consécutifs de mauvais temps. Mieux vaut donc s’y préparer.

Quels vêtements prévoir en Islande en été ?

Suite logique de la question précédente, il faut prévoir de tout. Très concrètement j’avais sur moi ou à proximité toujours les vêtements suivants :

  • Un t-shirt
  • Un sous vêtement type technique à longue manche
  • Deux polars (pour les superposer, surtout le soir quand les températures descendent)
  • Une veste type coupe vent imperméable avec capuchon
  • Une veste plus chaude rembourrée avec capuchon

On pouvait dans la même journée prendre au matin le déjeuner (ou petit déjeuner c’est selon la nation 🇫🇷) en t-shirt au soleil et finir la journée (vers minuit voir une heure du matin, le soleil ne se couche pas souvenez-vous) avec le sous vêtement technique, deux polars empilés et la veste rembourrée avec capuchon.

La veste légère en coupe vent est très utile pour les randonnées en pente pendant lesquelles on a vite chaud. La veste rembourré est elle indispensable pour les marches à plat ou lorsqu’on est proche des côtes.

Est-ce que l’Islande est adaptée au camping ?

Vaste sujet que le camping en Islande. Ça pourrait faire l’objet d’un (long) article à lui tout seul tellement il y a à dire.

J’étais et suis toujours un novice en camping. Le campervan en Islande a été ma toute première expérience en camping. Je n’ai donc pas de point de référence. C’était notre plus grande peur. Comment se laver ? Préparer les repas ? Aller aux toilettes ? Allions-nous revenir vivant ? L’Islande, c’est sauvage ! Plus sérieusement, nous avons certaines images en tête mais les premiers jours nous ont vite rassuré.

Il y a des campings partout en Islande. Tout autour de l’ile. Le soucis, c’est plutôt la variabilité dans les services qu’ils offrent (et le prix, mais ça, on en a déjà discuté). Certains n’ont pas de douches ou de salle commune et sont en fait que des parkings aménagés avec une ou deux toilettes.

Il faut donc bien se renseigner avant d’arriver. Deux choses nous ont bien aidé pour planifier notre route : une carte routière (oui, la grande feuille qu’on déplie) et Google Maps. Nous avions une carte routière Michelin qui indiquait tous les endroits de camping. Super pratique pour avoir un aperçu rapide des points de chutes et leur distance, et quand il n’y a pas de 4G. Google Maps pour avoir les directions précisent mais surtout pour consulter les avis des gens. C’est là que l’on apprend vite quels sont les services proposés par les campings et quels sont ceux à éviter.

Le gros avantage c’est qu’il ne faut jamais réserver sa nuit de camping, même en haute saison. Nous n’avons jamais manqué de place alors que nous arrivions le plus souvent entre minuit et une heure du matin.

Faut-il réserver les activités ?

Nous n’avons réservé aucune activité. Que ce soit pour les sorties en mer à Húsavík ou les explorations de cave, nous nous sommes à chaque fois rendu à la réception et avons eu l’activité dans l’heure qui a suivi.

Est-ce que ce n’est pas trop touristique ?

Le sud de l’ile est la plus touristique. Les parkings sont pleins au alentour des sites les plus connus. Le pic de fréquentation gravite bien évidemment autour du cercle d’Or dans l’après midi en haute saison. Les cars inondent les parkings et il vous sera difficile de profiter des sites dans le calme.

Mais il y a une astuce. Comme dit plus haut, le soleil ne se couche jamais vraiment. Et les sites restent ouverts toute la journée. Du coup, on se levait assez tard (comprendre vers 10 - 11h) pour se rendre sur les sites entre 22h et 1h du matin. Nous étions alors seulement qu'une poigné de personnes à s’extasier autour du Geysir et même tout seul à admirer Gullfoss (il était 3h du matin par contre !). En y retournant le lendemain après-midi, les sites étaient méconnaissables avec la foule.

Le reste de l’Islande est plus tranquille. L’Est est particulièrement calme, de même qu’une grande partie du Nord. Il est donc tout à fait possible de profiter des paysages sans se sentir oppressé par le monde.

Finalement, est-ce que l’Islande vaut la peine ?

C’est vrai que l’Islande est une destination de plus en plus tendance ces derniers années. Alors, est-ce que ce n’est pas surévalué finalement ?

Découvrir l’Islande en campervan a été pour nous une expérience inoubliable. Les paysages sont magnifiques, les cascades époustouflantes. Sans oublier les sites géothermiques, les caves, les baleines et dauphins, etc. L’Islande est un pays avec une richesse de paysage et de faune unique. Nous nous sommes dit des dizaines de fois « j’ai jamais vu ça », « c’est dingue » ou « comment c’est possible ? ».

On se sent tout petit face à une nature grandiose. On admire et se remet en question. Bref oui, ça vaut vraiment la peine ;-)